Ville de Paris

Évènement

Exposition : Fragments, des corps à fleur de peau 16 sept au 2 octobre 2022

Mise à jour le 10/08/2022
Sommaire
Revenir en haut
L'exposition sera visible du 16 sept au 2 octobre 2022, le mercredi et le jeudi de 11 à 15 h, du vendredi au dimanche de 15 à 19 h : galerie Maître Albert, Paris 5ème.
Exposition : du 16 sept au 2 octobre 2022, le mercredi et le jeudi de 11 à 15 h, du vendredi au dimanche de 15 à 19 h
Parce que nous aimons les rencontres et les échanges, nous serons présents l'un et/ou l'autre à toutes les heures d'ouverture.
Vernissage : jeudi 15 sept à partir de 18 h

Présentation

Après avoir été présentée à Marseille, du 1er au 21 juillet dans la superbe galerie d'art contemporain
Zemma (article et extraits du livre d'or en fin de dossier de presse), l'exposition Fragments, des
corps à fleur de peau, sera visible à Paris, à partir du 15 septembre, à la galerie Maître Albert, lieu
tout aussi beau, à deux pas de Notre-Dame et qui donne sur un patio végétalisé.
Nous vous invitons dès à présent à découvrir ce voyage à fleur de peau, dialogue entre images et
textes, un autre regard sur le corps, loin des clichés et des stéréotypes.
Des photos argentiques en noir et blanc, toutes prises au 50 mm, au plus près des corps, d’hommes
et de femmes, si près que le grain de la pellicule se combine à la texture des peaux pour en
souligner la sensualité. Les jeux d’ombre et de lumière, les plis et les nervures, révèlent des
paysages nouveaux où l'on finit par se perdre, laissant place à l'imaginaire. Et l'on s'amuse parfois à
deviner quelle est la part de nous ou la posture.
En contrepoint, des mots, des phrases courtes pour la plupart, se sont accrochés aux images.
Comme une sensation jaillie, une émotion, une musique. Les mots devenus textes interrogent,
s'insinuent dans les ombres et les courbes et composent à leur tour des fragments d'histoire. Et
chacun, de l'image, des mots, ou de l'image dans les mots, y trouvera émotion ou apaisement,
humour parfois ou poésie.
Une rencontre entre deux écritures, photographique et littéraire, deux oeuvres sensibles qui
s'interpellent et résonnent « pour n'en faire plus qu'une ».
Crédit photo : Photos - Jean-Benoît Zimmermann / Textes - Aline Memmi

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations