Ouvrir la recherche
Évènement

Semaine dédiée à la lutte contre les violences faites aux femmes

Mise à jour le 27/11/2020
A partir du 23 novembre aura lieu la Semaine de lutte contre les violences faites aux femmes. Pour les femmes victimes de violences conjugales, le confinement est une période particulièrement difficile et l’on constate une hausse des signalements en ligne de 15%. En ce contexte particulier, Florence Berthout, maire du 5e, et Carole Hoogstoël, conseillère d’arrondissement chargée des droits des femmes et de la parité, restent plus que jamais mobilisées en proposant des événements en ligne pour sensibiliser, informer et aider les femmes concernées.
Du 23 au 27 novembre, la Mairie du 5e publiera chaque jour du contenu sur son site internet et ses réseaux sociaux.
La façade de la mairie du 5e sera également dotée de deux grands rubans blancs, symbole international de la lutte contre les violences faites aux femmes.
Chaque jour à 8h30, des courtes vidéos de sensibilisation fournies par le Centre d’action social de la ville de Paris (CASVP) seront publiées sur le site de la Mairie.
Et chaque soir à 18h, une vidéo questions-réponses fera intervenir Florence Berthout, Carole Hoogstoël et un intervenant spécialisé sur des thématiques précises. Ces vidéos seront diffusées sur le site de la Mairie https://mairie05.paris.fr/ ainsi que sur les réseaux sociaux @Mairie5Paris.

Programme détaillé, vidéos questions-réponses (diffusions à 18h):

  • Jour 1, lundi 23 novembre : L’invitée sera Anne-Laure Buffet, thérapeute, auteur et conférencière spécialisée dans les violences psychologiques.
Cette vidéo est hébergée par youtube.com
En l'affichant, vous acceptez ses conditions d'utilisation
et les potentiels cookies déposés par ce site.
Anne-Laure Buffet est thérapeute, spécialisée dans l'accompagnement des victimes de violences psychologiques. Elle donne de nombreuses conférences et formations sur le sujet. Elle est également auteur de nombreux livres comme "Victimes de violences psychologiques" (aux Éditions Le Passeur-2016), "Les prisons familiales" (aux Éditions Eyrolles 2019) et son dernier livre "Ces séparations qui nous font grandir" (aux Éditions Eyrolles, 2019).
  • Jour 2, mardi 24 novembre : L'invitée sera Esther Malka, présidente de l’association “Arcé-avenir femmes” sur les violences économiques et autour du thème : comment aider les femmes en précarité économique et en difficulté pour retrouver du travail ?
Cette vidéo est hébergée par youtube.com
En l'affichant, vous acceptez ses conditions d'utilisation
et les potentiels cookies déposés par ce site.
Esther Malka est la Présidente France de l'association “Arcé-avenir femmes”, association mobilisée pour l’inclusion des femmes de + 45 ans. Elle contribue à lutter contre les discriminations faites aux femmes en raison de leur âge ou de leur sexe. Très impliquée sur les sujets des violences, Esther Malka a participé l’année dernière au Grenelle sur les violences conjugales.
  • Jour 3, mercredi 25 novembre : L’invité sera Bernard Abtey, sculpteur français dont l'œuvre sur bois “Indicible” sensibilise sur les violences faites aux femmes. Il répondra à cette question : comment l’art contribue-t-il à la sensibilisation et à la lutte contre les violences faites aux femmes ?
Cette vidéo est hébergée par youtube.com
En l'affichant, vous acceptez ses conditions d'utilisation
et les potentiels cookies déposés par ce site.
Bernard Abtey est un artiste sculpteur, il présente en ce moment ses dernières séries "Confidence" et "Montée des eaux" à la Galerie IDA Medicis (9,rue de Médicis, 75006 Paris). Visible jusqu'au 15 décembre, la série "Confidence" est une ode à la féminité.
L'œuvre "Indicible" est l'une des sculptures en bois proposée par l'artiste. Le nom de l'œuvre est parlant il signifie ce qui ne peut être exprimé par la parole. Cette œuvre en bois de Pin de France s'adresse aux hommes qui touchent ou frappent en toute impunité ou le regard qu'ils peuvent avoir, qui vise et perce, mais encore aux jeunes hommes qui crient et insultes les femmes et banalisent cela.
L'ensemble des œuvres de l'artiste sont à retrouver sur : www.idamedicis.com
  • Jour 4, jeudi 26 novembre : L’invitée sera Malika Salehi, infirmière au lycée Lucas-de-Nehou (5e). Elle parlera de son expérience et de son aide aux lycéennes confrontées au quotidien aux violences physiques et/ou sexuelles.
Cette vidéo est hébergée par youtube.com
En l'affichant, vous acceptez ses conditions d'utilisation
et les potentiels cookies déposés par ce site.
Malika est infirmière. Depuis 2011 dans l’Éducation nationale, elle a été infirmière dans un lycée professionnel puis dans un collège et ensuite est arrivée au Lycée Lucas-de-Nehou. Auparavant, elle était infirmière en milieu hospitalier (jusqu’en 2011).
Souvent confrontée à des jeunes filles qui viennent se confier sur les violences qu’elles subissent au quotidien (violences sexuelles, violences physiques), elle nous parle ce soir de son expérience au sein d’un établissement scolaire et de comment elle peut aider les victimes mineurs.
  • Jour 5, vendredi 27 novembre : Les invitées seront Camille et Jane, deux étudiantes en Master 2 Droit International et Organisations Internationales. Elles dirigent également le Pôle Droits des femmes de la Clinique Juridique de la Sorbonne. L’objectif est de répondre aux femmes regardant la vidéo sur les aides et les recours juridiques qui existent.
Cette vidéo est hébergée par youtube.com
En l'affichant, vous acceptez ses conditions d'utilisation
et les potentiels cookies déposés par ce site.
Camille et Jane sont deux étudiantes en Master 2 Droit international et Organisations Internationales, elles dirigent le Pôle “Droits des femmes” de la Clinique juridique de la Sorbonne.
Dynamiques et motivées sur le sujet, elles organisent souvent des conférences avec des associations comme mardi 24 novembre où elles faisaient participer une association contre les violences conjugales. Elles mènent aussi des campagnes pour récupérer des produits d’hygiènes féminines pour les femmes sans abris, que leurs adhérents et elles-mêmes distribuent ensuite lors de maraude dans Paris.
Camille et Jane répondent lors d’une courte entrevue à ces questions :
-On le sait, il n’existe pas de Master spécialisé en “Droits des femmes”, pourtant vous avez choisi de diriger ce pôle au sein de la Clinique juridique. Pourquoi avoir choisi ce sujet ?
-La Clinique juridique de la Sorbonne comprend un pôle “Droits des femmes”, comment se traduit justement votre aide et sensibilisation aux femmes victimes de violences qui viennent vous demander conseil ? (Camille)
-Des études le montrent, les violences conjugales ont augmenté en période de confinement, il est aussi plus difficile d’aider les victimes. Dans ce cas précis, que pourriez-vous leur conseiller ? Quelles sont les démarches qu’elles peuvent entreprendre ? (Jane)

Programme détaillé, vidéos de sensibilisation fournies par le Centre d’action social de la ville de Paris (CASVP) (diffusions à 8h30):

Les vidéos seront ajoutées au fur et à mesure sur cette page dédiée -> https://mairie05.paris.fr/pages/la-mairie-du-5e-et-le-casvp-luttent-contre-les-violences-faites-aux-femmes-15916
Lundi : « arrêtons les » : campagne du Ministère chargé de l’égalité entre les femmes et les hommes 2018
Mardi : le cycle des violences : vidéo réalisée par le Centre Hubertine Auclert, que nous remercions chaleureusement.
Mercredi : la violence psychologique, l’impact des violences sur la grossesse et les enfants, le viol conjugal : films réalisés pour l’association Libre Terre des Femmes que nous remercions vivement pour sa collaboration.
Jeudi : la plainte et l’ordonnance civile de protection : films réalisés pour l’association Libre Terre des Femmes que nous remercions vivement pour sa collaboration.
Vendredi : le cybersexisme et le sexting non consenti : campagne de l’éducation nationale « non au harcèlement » novembre 2018
Cette vidéo est hébergée par youtube.com
En l'affichant, vous acceptez ses conditions d'utilisation
et les potentiels cookies déposés par ce site.
Affiche A3 contre violences femmes
Affiche témoin ou victime de violences
N'hésitez pas à imprimer cette affiche et à l'afficher dans votre hall pour informer votre immeuble.